Comment devenir orthophoniste ?

Lorsque l’on vient de finir ses études de terminale ou que l’on est titulaire d’un baccalauréat, on commence alors des études supérieures dans le domaine de son choix. Choisir sa profession est une tâche difficile et lorsque le choix est fait, il faut alors trouver comment faire pour que ce projet devienne une réalité. Ainsi, si vous avez choisi de devenir orthophoniste, il est normal que vous soyez en quête d’informations sur comment procéder. Dans cet article, nous vous indiquons quel est le chemin à suivre pour devenir orthophoniste.

Le concours d’entrée dans une école d’orthophoniste

Pour devenir orthophoniste, en France il faut faire cinq années d’études dans une école spécialisée. Sur notre territoire, vingt écoles forment des orthophonistes. Chaque école est différente et possède ses propres caractéristiques. Par exemple l’école de Strasbourg propose des échanges internationaux. Quelle que soit l’école choisie, il est obligatoire de passer et de réussir un concours d’entrée. La date du concours n’est pas la même pour tous les établissements universitaires, il faut donc bien se renseigner au préalable.

Pour réussir au concours d’entrée en orthophonie, il faut obtenir, à l’issue du concours, des notes de 10/20 au minimum. Ce concours prend en compte des épreuves écrites et des épreuves orales. Les épreuves écrites que l’on doit composer sont généralement sous forme de QCM et concernent la maîtrise de la langue française, l’orthographe, la culture générale, et la logique sous forme de tests psychotechniques. Une épreuve de composition française peut s’ajouter à celles citées précédemment. Quant aux épreuves orales, il s’agit d’entretiens avec des enseignants ou des professionnels. Le concours est très difficile ; il est donc indispensable de bien se préparer pour réussir.

La prépa pour réussir au concours

Les concours utilisent généralement des QCM pour les épreuves, avec ce modèle des questions très diverses telles que « quel est l’intrus » et « combien de fautes » peuvent être proposées. Par ailleurs, bon nombre d’étudiants rencontrent des difficultés avec les épreuves de culture générale et de tests psychotechniques. Une autre difficulté découle du fait qu’aucun programme officiel n’existe. Pour ne pas être déstabilisé par certaines questions ou certains exercices, il faut alors suivre une prépa comme font les étudiants en médecine. La prépa vous permettra de vous familiariser avec certains termes, de vous mettre à niveau, et d’être sûr de vous pour le concours. En outre, des études ont révélé que les futurs étudiants qui réussissaient le concours avaient, pour la grande majorité, faits des prépas au préalable. Vous pouvez choisir une prépa en ligne pour préparer le concours d’orthophonie de Nantes, par exemple. En effet le e-learning vous permettra de ne pas être seul pour vous préparer, de débourser moins qu’avec une prépa classique et de pouvoir organiser votre emploi du temps en fonction de vos diverses activités.

Les années d’études pour devenir orthophoniste

Pour exercer en tant qu’orthophoniste, il est indispensable d’avoir un Certificat de Capacité d’orthophoniste. Pour l’obtenir, il faut faire des études en orthophonie durant au moins 5 ans. Ainsi, c’est seulement après l’obtention du Master qu’il sera possible d’exercer. Au cours des 5 années d’études, les sciences biomédicales telles que l’ORL, les neurosciences, la biologie, etc. sont inscrites au programme. Les sciences humaines telles que la psychologie et la sociologie, ainsi que les sciences techniques (imagerie, physique, etc.) sont également étudiées.

L’exercice de la profession d’orthophoniste

La plupart des orthophonistes travaillent dans leur propre cabinet, c’est-à-dire en profession libérale. Mais il est possible de travailler au sein d’un hôpital. Pour être un bon orthophoniste, il faut disposer de certaines qualités. Au nombre de celles-ci, on retrouve la patience, l’engagement, et la capacité à travailler en équipe. Pour faire un bon diagnostic et proposer un traitement, il faut avoir un bon sens de l’écoute et être déterminé ; d’où l’importance de la patience et de l’engagement.

La capacité à travailler en équipe est utile, car l’orthophoniste doit souvent collaborer avec d’autres médecins afin d’aider son patient. Un orthophoniste se doit aussi d’être à l’écoute des autres, principalement de ses patients, afin d’établir avec eux une relation de confiance indispensable entre un patient et son orthophoniste.