Brexit : Quel avenir pour les étudiants et les travailleurs anglais en France ?

Brexit

Tant que le Brexit n’est pas confirmé, les allées et venues des Anglais et des Européens étaient soumises à une réglementation plus souple. Cette réglementation avait permis à de nombreux Anglais de venir étudier et travailler en France. Désormais, les choses promettent de se compliquer, alors les Anglais qui souhaitent travailler en France commencent à se renseigner sur les nombreuses démarches à entreprendre.

Travailler après avoir étudié en France

Pour étudier en France quand on vient d’un pays étranger, les démarches sont longues, mais elles ne sont pas très compliquées. Il faut obtenir une place dans une école ou une université française et demander un visa d’étudiant. L’obtention de ce genre de visa, quand vous avez une place réservée dans une école ou à la fac, relève plutôt de la formalité.

En revanche, il est plus difficile, quand la fin de vos études approche, d’obtenir un permis de séjour et une autorisation de travail en France. Il faut faire de nombreuse démarches au moins deux mois avant la fin de son visa et il faut souvent pouvoir justifier d’avoir déjà trouvé un travail. Si vous n’avez pas trouvé d’emploi à la fin de vos études, vous êtes contraint de rentrer en Angleterre.

Mettre toutes les chances de son côté

Si vous voulez obtenir un travail en France et un permis de séjour, vous devez mettre toutes les chances de votre côté, notamment en parlant parfaitement français. Renseignez-vous auprès de l’Institut de Français pour suivre un de leur programme intensif et faire d’importants progrès en peu de temps.

En effet, si cela peut paraître injuste et exagéré, les employeurs et les Français plus largement ont, malheureusement, très peu de patience pour ceux qui ne parlent pas leur langue et il est important de la maîtriser pour trouver un travail.

Enfin, sachez également que plus votre niveau d’études est élevé, plus vous trouverez facilement du travail et plus vos démarches pour obtenir un titre de séjour seront facilitées. De plus, avec un niveau d’étude plus élevé, vous obtenez un titre de séjour plus long.

Et pour les travailleurs actuels ?

Si vous êtes anglais et que vous travaillez déjà dans une entreprise française en France, le Brexit ne devrait pas vous empêcher de continuer à faire votre travail. Seulement, vous aurez désormais certaines démarches à remplir périodiquement pour obtenir votre titre de séjour. Jusque-là, les accords entre l’Europe et le Royaume-Uni vous en dispensaient.

À priori, ces démarches devraient seulement vous affecter et pas votre employeur. Votre entreprise ne devrait pas vraiment voir de différence. Il n’y a donc aucune raison de croire que votre entreprise pourrait être amenée à se débarrasser de vous pour s’épargner des démarches administratives.