Technicien en radioprotection : tout ce qu’il faut savoir sur le métier

Le technicien en radioprotection est un métier peu connu. Pourtant, c’est bien lui qui veille à l’application de l’ensemble des procédures relatives au contrôle des rayonnements. Le technicien en radioprotection doit s’assurer que toutes les règles de protection contre l’irradiation et la contamination ont été bien respectées. Il bénéficie d’une solide formation au préalable.

En quoi consiste le métier de technicien en radioprotection ?

Le technicien en radioprotection est la personne qui participe à la prévention des risques radiologiques dans tous les domaines, de la préparation à l’exécution des travaux. Il doit constamment s’assurer du bon fonctionnement des appareils de mesure. Il réalise les mesures périodiques nécessaires, évalue les risques et met à jour la signalisation à l’entrée des locaux.

De ce fait, le personnel pourra bien se prémunir contre les risques. Le technicien en radioprotection travaille également sous l’autorité d’un responsable ingénieur ou d’un chef de service. Il peut aussi se voir confier le rôle d’interface, à l’endroit du personnel en charge de l’entretien courant, spécialement dans les centrales nucléaires. Le rôle du technicien en radioprotection est déterminant sur un site ou un chantier. Il devra toujours analyser chaque environnement dans le but de mettre en place des mesures de prévention et de limite des risques de rayonnement.

Devenir technicien en radioprotection, comment faire ?

Pour devenir technicien en radioprotection, il faudra avoir un Bac+2 de type BTS (BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection) ou DUT (DUT mesures physiques). La formation en radioprotection permettra d’avoir les compétences requises en vue de bien exercer le métier. On attend aussi du technicien en radioprotection qu’il soit en mesure de faire preuve d’autorité au sein de l’équipe.

La personnalité de l’individu est toujours importante dans ce genre de profession. La personne doit posséder des qualités relationnelles et avoir un sens certain de la pédagogie. Étant donné qu’elle sera amenée à bien connaître les procédés, les installations et les risques radiologiques, elle devra faire preuve d’une aisance relationnelle si elle souhaite entretenir les échanges avec des équipes internes et externes. Le technicien en radioprotection doit aussi être rigoureux. Il doit avoir le goût du terrain et posséder un excellent bagage scientifique.

Le technicien en radioprotection peut travailler en extérieur, c’est-à-dire dans les chantiers, tout comme il peut intervenir dans l’entreprise ou l’hôpital. S’il doit se déplacer sur des sites nucléaires, il lui faudra s’assurer d’une protection particulière.